D’ici quelques semaines Google lancera sa première place de marché française. Ayant pour objectif de concurrencer Amazon et Cdiscount, elle permettra aux internautes  de commander des produits proposés par différents vendeurs directement sur Google Shopping. Ils devront simplement choisir leurs produits et cliquer sur la mention « Acheter avec Google » pour remplir leur panier. Google s’occupera de la gestion du paiement multimarchand, mais ce sont les vendeurs qui devront préparer et expédier les commandes en respectant les délais imposés par Google.

Les retailers payent à chaque vente

Pour pourvoir vendre sur Google, les marques et les marchands devront avoir un compte sur le Google Merchant Center et ajouter leur catalogue de produits. En plus de gérer la diffusion de leurs annonces publicitaire, Google Merchant Center leur permettra d’intégrer ou non leurs produits au programme Google Shopping Actions. Les vendeurs souhaitant les ajouter sur la market place devront payer une commission à Google à chaque vente validée.

Ci-dessous la boutique de l’enseigne Carrefour (Visuel fourni par un bêta testeur de la place de marché).

Google Shopping Actions déjà disponible aux Etats-Unis

Depuis mars 2018, Google Shopping Actions est disponible aux Etats-Unis. Même si elle est un peu différente de la version française, la version américaine demande aux vendeurs américains de verser une commission à Google lorsqu’une vente est validée.

Ci-dessous les différents taux de commission exigés par Google en fonction du secteur d’activité des marques et des marchands.

Comme aux Etats-Unis, Google fournira au marchand les informations dont il a besoin pour livrer sa commande : nom et adresse du client, nom et nombre de produits achetés. En fonction de ses envies, le client pourra lier ou non son compte Google à celui de son compte chez le marchand. Google conservera les informations de navigation des internautes sur son moteur de recherche pour personnaliser au mieux les recommandations produits.

La marketplace Google du côté des utilisateurs

Pour les utilisateurs, la page d’accueil de Google Shopping ressemblera à un site de vente en ligne classique :

Visuel fourni par un bêta testeur de la place de marché.

Sur la page, on trouvera le nom de l’utilisateur, une barre de recherche pour qu’il tape directement le nom du produit, plusieurs catégories mises en avant et des produits liés à son activité sur le moteur de recherche ou des produits populaires.

Lorsqu’il tapera le nom d’un produit dans la barre de recherche, une nouvelle fenêtre s’ouvrira avec la mention « Acheter avec Google » en haut de la page. Un premier produit de la place de marché sera mis en avant, puis ce seront les traditionnels produits sponsorisés des annonces shopping qui seront présentés.

Une étiquette bleue avec le G de Google permettra de différencier les deux types de produits. Elle sera intégrée aux photos des produits de la place de marché.

Lorsque l’internaute cliquera sur un article, une fiche-produit avec plusieurs photos et différentes informations apparaîtra. À droite de la description, il pourra cliquer sur « Acheter avec Google » et atterrira directement sur sa page Google Payment pour régler son article. En plus des informations produit, de l’option de paiement et des délais de livraison, la fiche-produit stipulera les principales caractéristiques de l’achat : le produit est acheté avec Google mais il est vendu et expédié par un marchand extérieur. Ci-dessous un exemple avec un produit vendu par Carrefour.

S’il le souhaite, l’internaute pourra cliquer sur d’autres options d’achat disponibles sur d’autres sites.

Une fois le panier validé, il ajoutera ses informations de livraison et effectuera le paiement avec Google Payment (univers Google Pay). Il ne les renseignera qu’une seule fois puisqu’elles seront ensuite mémorisées par Google. Plus besoin de sortir sa carte bancaire pour effectuer un nouvel achat !

Source : lsa-conso