IT-Room accompagne ses collaborateurs·trices dès leur intégration et tout au long de leur vie au sein d’IT-Room.

Nous les accompagnons dans leur montée en compétences fonctionnelles et techniques sur leur métier initial bien sûr, mais aussi quand il y a un souhait d’évoluer vers un autre métier de l’entreprise.

C’est le cas de Vincent, chez IT-Room depuis 4 ans, initialement comme développeur front-end et qui est aujourd’hui développeur back-end.

Et parce-que c’est lui qui est le mieux placé pour vous parler de son évolution, je lui laisse la parole.

« Aujourd’hui témoignage d’un chevelu barbu et oui on va parler de moi !

Actuellement je suis développeur back-end pour IT-Room, mais cela n’a pas toujours été le cas, j’étais un développeur front-end en mission longue chez un client grand compte juste avant le confinement.

Le confinement… là c’est le drame, ma mission s’arrête un peu avant son terme et je me retrouve chez moi comme à peu près tout le monde dans ce pays.

Décidé à ne pas rester les bras croisés, j’ai commencé à suivre quelques tutos sur des technologies back parce-que durant ma mission j’avais pu travailler sur les aspects fonctionnels de React JS et cela m’avait bien plu. Quelques tutos plus tard, c’est la révélation : le back me plait bien plus que le front !

Ni une, ni deux j’en fais part à mes responsables qui sont à l’écoute de ma demande.

Et c’est parti, je décide de m’auto-former durement pour revenir au sein du centre de services avec le plus de connaissances possibles.

En revenant ma demande de passer dev back se concrétise, mes responsables m’ont trouvé un projet de refonte d’intranet.

Après la présentation de ce projet je sens que je vais arriver dans mes retranchements, devoir acquérir des connaissances que je n’ai pas encore et consolider celles que j’ai déjà. Heureusement, grâce à l’organisation mise en place, j’ai eu des collègues qui ont pu m’aider à monter en compétences et qui ont pris le temps de m’expliquer les choses.

Aujourd’hui je suis autonome et je travaille encore durement pour consolider mes connaissances et mener à bien le projet sur lequel je suis.

La route pour devenir un très bon développeur est encore longue et sera semée d’embûches, mais je compte bien y arriver ! »